L’arabe est la cinquième langue la plus parlée au monde, et c’est aussi la langue du Coran. Ce texte sacré de l’Islam reprend pour les fidèles la parole d’Allah et la communauté musulmane le présente au monde comme le premier ouvrage en arabe. Il serait donc difficile de comprendre ce livre sans parler couramment l’arabe. Quand bien même vous ferez une traduction de ce texte, vous aurez toujours des difficultés à cerner le sens des messages sacrés qu’il contient. Pourquoi faut-il apprendre l’arabe pour bien comprendre le Coran ? Plus d’explications dans ce guide.

L’arabe est une passerelle pour découvrir les subtilités du Coran

Vous sentez une profonde envie d’apprendre l’arabe, mais vous hésitez encore et restez indécis ? Mettez de côté toutes vos appréhensions et lancez-vous dans cette nouvelle aventure. L’arabe est une langue délicieuse qui vous transportera dans un univers spirituel, notamment celui du « Coran ». L’arabe est en réalité la clé qui vous permettra d’accéder à toutes les richesses du Coran, le comprendre, le méditer et l’apprendre, si vous êtes croyant.

L’apprentissage de la langue arabe vous aidera également à parfaire sa récitation et à vous délecter de la beauté de son style, de ses mots ainsi que de son rythme qui transportent tant de fidèles. Pour les fidèles, Dieu a fait du Coran une source de lumière pour le croyant qui souhaite sincèrement cheminer avec lui. Vous gagnez alors beaucoup à essayer de comprendre ce livre en apprenant l’arabe. Mais où peut-on apprendre cette langue ? Si vous vous posez actuellement la question, sachez qu’il existe plusieurs instituts comme https://www.institut-anwar.fr/ qui proposent une formation complète en ligne pour apprendre l’arabe, en plus à un prix intéressant. Vous pourrez ainsi apprendre facilement l’arabe littéral, moderne ou dialectal selon vos besoins.

Par ailleurs, vous êtes sans doute au courant qu’il existe des traductions de ce livre sacré dans plusieurs autres langues, mais elles sont forcément incomparables à la version originale du Coran qui est en arabe. Et c’est peu dire ! Lorsque vous lisez une traduction du Coran, vous perdez parfois la profondeur et le sens aussi bien des sourates que des versets.

Saviez-vous par exemple que l’expression « Alhamdulillah » dans le Coran à deux significations ? Eh oui, c’est bien le cas. Cette expression inclut les notions du remerciement et de l’éloge. Le musulman qui prononce ces mots précise donc qu’il y a un être supérieur, c’est-à-dire « un seul et unique Dieu » dans l’univers qui mérite gratitude et remerciement. Il en profite également pour dire que nulle autre personne dans le monde ne mérite de telles louanges.

Dans la traduction française, par exemple, l’expression « Alhamdulillah » ne signifie que « louange à Dieu ». Bien qu’elle soit une traduction tout à fait honorable, elle ne reflète aucunement la profondeur et la subtilité de l’expression d’origine. D’où l’importance d’aller à la source du texte sacré pour que les fidèles puissent comprendre toutes les subtilités et nuances de certains écrits. Et cette source, c’est uniquement le Coran en arabe.

La beauté de l’écriture arabe se trouve aussi dans le Coran

Imaginez votre stylo qui glisse délicatement sur un papier, sous vos yeux se dessinent tout doucement des caractères qui se succèdent de droite à gauche, avec des lettres aux courbes pleines, arrondies, souples et angulaires : c’est la beauté voluptueuse de l’écriture arabe. Comme l’écriture chinoise, l’écriture arabe est un art unique. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’écrire l’arabe est aussi un exercice artistique auquel vous prendrez beaucoup de plaisir.

En apprenant ainsi l’écriture arabe, vous comprendrez que c’est une langue qui a une réelle richesse esthétique. L’écriture calligraphique arabe se décline d’ailleurs en plusieurs styles : le Riqa, le Coufique, le Mohaqqaq et le Naskhi. Ils représentent chacun tout un univers à explorer.

Pour revenir à la version originale du Coran, vous devez savoir que tous les versets et les sourates sont soigneusement élaborés et écrits en langue arabe. Vous pouvez donc apprécier la beauté de cette écriture sous sa forme la plus ancienne en lisant le Coran, d’où un intérêt historique aussi. Et ce n’est pas fini ! Vous pourrez même faire avec ce texte quelques exercices dactylographiques pour parfaire vos écrits dans la langue arabe. Une chose est sûre, vous ne pouvez pas lire le Coran sans connaître l’alphabet arabe. Mais vous pouvez lire le Coran sans pour autant savoir écrire correctement l’alphabet arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here