Autorité et sensibilité font-elles encore bon ménage dans le monde de l’entreprise ? Pas si sûr. Or, nombreuses sont les femmes dirigeantes qui ont su trouver le juste équilibre pour s’imposer, sans renier leur féminité. Mais comment faire pour concilier leadership affirmé et maintien de sa singularité, tout en gagnant le respect de ses équipes ?

C’est la question que nous avons voulu creuser. Car derrière le vernis de la réussite, ces pionnières du management n’ont pas toujours la tâche facile. 

Sommaire

Affirmer son leadership sans compromettre sa féminité


Leadership et féminité ne sont pas antinomiques, bien au contraire. Une cheffe d’entreprise se doit d’affirmer son autorité avec aplomb, sans pour autant renier ce qui fait d’elle une femme. Nuance et justesse sont de mise. Des sites tels que https://www.culturefemme.com offrent de précieuses ressources aux femmes leaders souhaitant naviguer avec brio dans le monde des affaires.

S’imposer en douceur plutôt qu’en force brute permet de maintenir cet équilibre subtil. Faire preuve de fermeté, sans verser dans l’autoritarisme. Dire non, avec tact et diplomatie. Mener la barque, sans sacrifier l’écoute. Bref, cultiver l’art de la nuance pour mieux faire entendre sa voix.

Cultiver l’authenticité et la transparence

L’authenticité est une qualité essentielle pour toute cheffe d’entreprise qui souhaite gagner le respect de ses pairs. Être fidèle à ses valeurs et à sa personnalité permet d’inspirer confiance et crédibilité. Cela passe aussi par la transparence, en communiquant avec franchise sur les orientations stratégiques.

Partager ses doutes et difficultés, demander conseil et reconnaître ses erreurs sont autant de marques d’authenticité qui humanisent la cheffe d’entreprise. Loin d’être perçues comme des faiblesses, ces attitudes inspirent le respect par leur honnêteté. À condition, bien sûr, de conserver l’essentiel : le cap.

Encourager la communication ouverte

Une communication ouverte, basée sur l’écoute et le dialogue constructif, est indispensable pour instaurer un climat de respect mutuel au sein de l’entreprise. En tant que cheffe d’entreprise, il est essentiel de donner l’exemple en la matière.

Plusieurs outils et attitudes favorisent cette communication horizontale : 

  • organiser des réunions participatives ; 
  • recueillir les avis de chacun ; 
  • et instaurer une culture du feedback à tous les niveaux. 

Une cheffe d’entreprise avisée sait aussi descendre de son piédestal pour aller à la rencontre de ses équipes, sur le terrain. L’écoute et l’empathie sont ses maîtres mots.

Promouvoir l’égalité et la diversité

La promotion de l’égalité et de la diversité constitue une valeur essentielle qu’une cheffe d’entreprise se doit de défendre. Au-delà d’un impératif éthique, elle est source de performance pour l’entreprise.

Une politique volontariste en matière d’égalité salariale et d’accès des femmes aux postes à responsabilité permet de lutter contre le plafond de verre. 

Se former continuellement pour rester à la pointe

Une cheffe d’entreprise se doit de cultiver un appétit vorace pour la formation continue. Les séminaires, les e-learnings et les lectures professionnelles sont par exemple des outils pour rester à la page, voire devancer les tendances.

Être à la pointe de son secteur, maîtriser les dernières avancées technologiques, anticiper les ruptures à venir, c’est le gage pour une cheffe d’entreprise de conserver toute sa légitimité. Ses pairs ne s’y tromperont pas, et sauront saluer en elle cette soif intarissable de savoir et de compétence. Le respect se gagne aussi sur ce terrain du leadership.