L’entretien est le processus complexe de collecte de faits auprès de personnes qui peuvent fournir des preuves testimoniales. Il est mené pour reconstituer un crime ou un événement, pour obtenir des preuves, pour relier des faits qui semblent déconnectés, pour rechercher des pistes, pour identifier des faits et pour découvrir ce qui s’est réellement passé. Dans cet article, vous découvrirez comment les détectives privés mènent une entrevue avec un témoin.

Se préparer à un entretien

La préparation est la clé pour mener une bonne entrevue. Une approche d’investigation débute par une liste prioritaire de témoins à interroger. Un détective privé doit en savoir autant que possible sur la déclaration que le témoin a faite aux autorités et doit connaître les faits de l’affaire.

Recherche du sujet de l’entretien

Les détectives privés effectuent des recherches approfondies sur les dossiers et une vérification des antécédents du sujet de l’entretien avant d’aller leur parler. Ils doivent connaître les informations de base sur le témoin, par exemple s’il est lié à l’un des participants à l’événement, s’il porte des lunettes et s’il a des antécédents criminels.

Anticiper les besoins de la personne interrogée


Selon la nature du cas, les personnes interrogées auront des besoins différents. Dans les affaires de défense pénale, les personnes qui sont témoins de crimes peuvent craindre des représailles si elles se manifestent. Elles peuvent craindre d’aller à l’encontre de la police. Les personnes qui sont des amis ou des parents de la victime du crime ne voudront parler à personne de la défense. Les détectives privés sont préparés psychologiquement aux difficultés de parler à ces personnes et surtout à parler aux victimes elles-mêmes. Ils peuvent être en colère et les enquêteurs savent les calmer et les amener à partager ce qu’ils vont dire au tribunal ou au moins à élaborer sur ce qu’ils ont dit à la police.

Documenter l’entretien

Des notes sont toujours prises pendant ou immédiatement après un entretien. Les notes peuvent être prises à la main, sur un appareil d’enregistrement audio ou, si le sujet de l’entretien le souhaite, en vidéo. Un détective privé doit établir des relations et faire en sorte que la personne interrogée se sente suffisamment à l’aise pour lui permettre de prendre des notes. Si le sujet donne une déclaration très utile qui est disculpatoire, un détective privé doit demander à enregistrer audio ou vidéo la déclaration.

Comment se déroule un entretien ?

Voici les étapes du déroulement d’un entretien avec un témoin :

Pratiquer une écoute active

Les entretiens fonctionnent selon la règle des 80/20. Les personnes interrogées parlent 80% du temps et les enquêteurs parlent 20% du temps. L’écoute active est un aspect important de l’entretien car elle encourage la circulation de l’information pendant que le sujet de l’entretien parle. Les détectives privés qui mènent des entretiens confirment qu’ils écoutent en insérant des « je comprends » et des « s’il vous plaît, continuez » dans la conversation.

Établir une relation

Les détectives privés établissent des relations avec les personnes interrogées pour gagner leur confiance et les amener à s’ouvrir. Ils recherchent un terrain d’entente avec la personne interrogée et entament une conversation à ce sujet. La clé ici est que l’enquêteur soit en mesure d’établir un canal de communication ouvert, d’obtenir des informations et de laisser la porte ouverte pour un entretien de suivi.

Reconnaître la vérité et le mensonge

Les entretiens commencent avec des questions fermées puis passent à des questions ouvertes qui nécessitent plus de réflexion. Les enquêteurs commencent par des questions de base sur les antécédents du sujet dont ils connaissent déjà les réponses. Pendant que le sujet de l’entretien répond à ces questions, les détectives privés observent à quoi ils ressemblent tout en donnant des réponses véridiques. Plus tard, lorsque l’enquêteur entre dans le vif du sujet, il peut reconnaître un comportement véridique constant ou un changement de comportement signifié par le volume vocal, la hauteur, la parole interrompue, les gestes faciaux furtifs ou les micro-expressions.

Interpréter la communication non verbale

Se concentrer sur ces comportements vient avec l’expérience. En règle générale, les innocents peuvent être calmes et les coupables deviennent très nerveux. Ils commencent à afficher des indices verbaux discutés ci-dessus. Le sujet de l’entretien qui est coupable ou qui ment affichera également des indices non verbaux comme des poings serrés, un visage qui rougit, des veines saillantes et une perte de contact visuel.

Après un entretien

Une fois l’entretien terminé, diverses actions devront aussi être effectuées. Elles se présentent comme suit :

Notes de finalisation

Les détectives privés conservent leurs entrevues en finalisant leurs notes ou en transcrivant un enregistrement audio ou vidéo afin qu’il fasse partie du dossier. Ils consignent ensuite leurs notes dans un rapport indiquant quand l’entretien a eu lieu, combien de temps il a duré, qui était présent et où il s’est produit. Le rapport décrit les informations obtenues.

Entretiens de suivi

Des entretiens de suivi sont nécessaires dans de nombreuses situations. Si un détective privé a besoin de preuves documentaires supplémentaires, telles que des enregistrements téléphoniques, qui n’étaient pas disponibles lors du premier entretien, il doit faire un suivi avec un sujet et obtenir ces enregistrements.

Nouveaux prospects

Les personnes interrogées peuvent donner à un détective privé des informations qui mènent à un nouveau sujet d’entretien qui n’était pas initialement inclus dans le plan d’enquête. Chaque fois qu’un enquêteur reçoit une nouvelle piste sur un sujet d’entretien possible, il doit toujours suivre la piste en effectuant des recherches de fond, en contactant le nouveau sujet et en planifiant et en complétant un entretien. Les enquêteurs privés suivent alors les mêmes étapes lors de la préparation, de la conduite et de la finalisation d’un entretien de suivi que pour l’entretien initial.

Comment les entretiens peuvent-ils aider une enquête ?

L’entretien est essentiel à de nombreuses enquêtes car il donne une confirmation verbale d’un événement. Dans les cas où un événement ponctuel fait l’objet d’une enquête, les personnes interrogées sont souvent les seules à avoir vu ce qui s’est réellement passé. Ce type d’information est appelé preuve testimoniale et peut être inestimable devant un tribunal, en particulier lorsqu’il est combiné avec une preuve documentaire trouvée lors de la recherche de dossiers. En tant qu’outil précieux, les entretiens aident donc les détectives privés à obtenir plus d’informations et une image plus claire de la situation sur laquelle ils enquêtent. La combinaison de ces connaissances avec la recherche de dossiers et les bases de la surveillance les aide à perfectionner leurs compétences et à devenir plus efficaces sur le terrain.