La restauration est un secteur très intéressant. Cependant, l’investissement dans un bâtiment représente un frein pour plusieurs personnes qui souhaitent ouvrir un restaurant. La solution idéale est donc d’aménager un camion en Food truck. Ainsi, elles pourront non seulement rompre avec la location, mais également se déplacer librement. Si vous comptez vous lancer dans la restauration, voici quelques conseils pour vous aider à mener à bien votre projet.

Bien choisir le camion

Pour aménager un camion en Food truck, il est primordial de penser à l’acquisition du véhicule. Pour ce point, plusieurs possibilités s’offrent à vous. En effet, vous pouvez investir dans un Food truck fabriqué sur mesure ou neuf. Toutefois, il faut préciser qu’il s’agit de l’alternative la plus onéreuse. Vous devez prévoir entre 20 000 et 100 000 euros.

Une autre option consiste à aménager un camion en food truck (camion traditionnel). Cette solution est pratiquement moins couteuse que la précédente. De même, elle vous permet de faire l’agencement à votre guise. Néanmoins, notez qu’elle convient notamment aux professionnels en travaux manuels ayant la capacité de faire un aménagement eux-mêmes. Pour finir, il existe une autre option plus économique. Il s’agit de l’achat d’un camion restaurant d’occasion.

Choisir les équipements

Au cours de l’acquisition du véhicule, vous devez aussi songer aux équipements qui meubleront le Food truck. Il n’existe pas une liste exhaustive, car chaque cuisine nécessite des appareils particuliers. Néanmoins, il est possible de citer quelques éléments essentiels. Il s’agit entre autres des : dessertes et plans de travail, installations électriques et/ou gaz, appareils de froid, étagères/rangements, des espaces sanitaires. Vous pouvez recourir à un fabricant de food truck pour la mise en place de ces éléments.

En termes d’équipements de cuisson, il vous faut un fourneau professionnel, un four à charbon, un four à convection, un four à pizza électrique, etc. Vous devez également penser à l’achat d’une friteuse, d’un petit électroménager, d’un bain-marie, d’une plaque à snacker, d’un cuiseur à pâte et d’une crêpière.

Suivre les démarches administratives

Dans le cadre de l’aménagement d’un Food truck, il est important d’effectuer des démarches administratives. Celles-ci vous permettront de vous conformer non seulement à la sécurité, mais aussi aux normes d’hygiène liées à ce secteur. En effet, il vous faut une homologation VASP (véhicules automoteurs spécialement aménagés). Pour obtenir ce document, il vous faut les pièces ci-après :  

  • Le Kbis de l’entreprise ;
  • La carte grise actuelle du Food truck ;
  • La copie de votre pièce d’identité,
  • Le PV de contrôle technique ;
  • Le certificat de cession ;
  • Le justificatif de domicile.

Par ailleurs, notez que la demande s’effectue en ligne. Toutefois, il faut préciser que cette démarche s’avère parfois très harassante. C’est pourquoi il est généralement conseillé d’opter pour un Food truck dont l’aménagement est déjà réalisé.

Bien choisir les fournisseurs

Après avoir déterminé votre concept de cuisine et élaboré votre menu, il faut maintenant sélectionner les fournisseurs. Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à vous. En effet, vous avez la possibilité de vous approvisionner auprès des producteurs locaux, des grossistes ou des marchés environnants. Toutefois, il est conseillé de considérer les éléments ci-après : la quantité nécessaire, la qualité des produits, les modalités de paiement et les délais de livraison. En réalité, ces derniers vous permettront de vous diriger vers le fournisseur qui est en correspondance avec votre activité.